contreplaqué Rolay nprolpin

La stabilité des panneaux contreplaqués

À la demande de l’UIPC, une enquête, financée par le CODIFAB, a été conduite auprès d’utilisateurs professionnels de panneaux contreplaqués, issus des secteurs industriels et du bâtiment. Ces échanges ont permis d’identifier dix exigences prioritaires classées selon les profils des utilisateurs. Parmi elles, la stabilité des panneaux contreplaqués.

Le bois, en tant que matériau vivant, est hautement apprécié pour sa capacité intrinsèque à réagir à l’humidité ambiante, recherchant constamment un équilibre hygroscopique qui lui permet de réguler efficacement les variations hygrothermiques. Cependant, cette interaction avec l’humidité se traduit par des changements dimensionnels du matériau, se manifestant par son expansion lorsqu’il absorbe de l’humidité et sa contraction lorsqu’il sèche.

La stabilité des panneaux contreplaqués apporte la qualité

Le contreplaqué présente un comportement hygroscopique similaire à celui du bois massif, bien que son équilibre hygroscopique se situe généralement entre 7 et 13%, soit légèrement inférieur à celui du bois massif. Cependant, en raison du processus de fabrication et de la présence de colle, les échanges d’humidité sont ralentis, prolongeant ainsi les délais de variation. De plus, la structure multi-plis croisée confère une plus grande isotropie au contreplaqué, réduisant ainsi les déformations naturelles du bois et agissant comme un stabilisateur. Cela explique la remarquable stabilité stabilité des panneaux contreplaqués, avec des variations finales bien inférieures à celles du bois massif. Parmi les panneaux à base de bois, le contreplaqué se distingue par sa stabilité dimensionnelle remarquable, étant en moyenne deux fois plus stable que le MDF ou les panneaux de particules.

Pour quelles utilisations?

Le contreplaqué, permet au bois de répondre aux exigences industrielles, notamment en termes de tolérances dimensionnelles, sans nécessiter de stabilisation artificielle. Il est largement utilisé dans diverses industries, de la construction aéronautique, navale et automobile à la menuiserie, entre autres.

Dans le domaine du bâtiment, la stabilité dimensionnelle est essentielle car elle garantit la durabilité de l’ouvrage. Elle est également importante pour assurer que les matériaux conservent leurs performances pendant la phase de construction, exposée aux aléas climatiques, ainsi que tout au long de la vie du bâtiment, en cas de dégâts des eaux pouvant compromettre la cohésion interne des matériaux.

Le phénomène de déformation lié à des variations temporaires de l’humidité ambiante est réversible pour le bois massif, sans affecter ses performances mécaniques. Le contreplaqué offre une garantie supplémentaire par rapport à d’autres panneaux à base de bois, moins résistants à une humidification excessive qui pourrait altérer leurs propriétés de façon permanente. Grâce à la performance des joints de colle, le contreplaqué conserve son intégrité pendant l’humidification et retrouve ses caractéristiques mécaniques une fois sec, assurant ainsi son bon fonctionnement dans le bâtiment.

NP Rolpin, la qualité, le savoir-faire

La remarquable stabilité du contreplaqué découle de sa construction multi-plis collés et de sa structure croisée, mais elle est également le fruit du savoir-faire et du haut niveau de technicité de NP Rolpin. En effet, nous adaptons constamment notre process à la qualité du bois utilisé, tout en assurant la reproductibilité et la cohérence du produit final, en réponse aux exigences normatives et aux demandes complexes du marché. Cela implique une série de compétences techniques spécifiques, le choix méticuleux des placages, la préparation des résines, ainsi que le réglage précis des paramètres de pressage et de stockage.

Le succès du processus de fabrication repose donc sur la maîtrise de ces diverses étapes, où le savoir-faire du fabricant joue un rôle déterminant dans la qualité et la stabilité du produit final.

Retour en haut